Jacques Vandewattyne alias « Watkyne »

 

Jacques Vandewattyne (1932, Ellezelles – 1999, Bruxelles), alias Watkyne, est un artiste belge multidisciplinaire.

Biographie

Jacques Vandewattyne est né à Ellezelles en 1932, il y passera toute sa vie. Il fit carrière dans l’enseignement, d’abord comme instituteur ensuite comme professeur en art plastique.

L’artiste

En plus d’être un enseignant, c’est aussi un artiste. Il s’exprime dans toutes les disciplines de l’art allant de la gravure à la céramique en passant par la sculpture, la peinture, le dessin, etc.

Dès 1958, il expose ses gravures, ses sculptures et ses peintures. C’est sa rencontre en 1977 avec Mme De nééff qui va lui permettre d’exposer à Bruxelles, le plus souvent en compagnie d’artistes regroupés dans l’asbl « La maison des arts spontanés et naïfs ».

En 1974, il lance le manifeste du Folkart. Une attitude prônant la mise en valeur et la transmission des traditions populaires du Pays des collines qu’il va traduire dans toutes les matières : bois, pierre, métal, polyester, verre, céramique, etc.

Il a également réalisé les décors de la fresque historique : « Flobecq, 10.000 d’histoire ». Il participe à sa manière à l’art dans la rue en décorant deux murs : un à Renaix en hommage aux Bommels (1976), l’autre à Lessines (1981) rappelant la richesse du folklore régional. Dans la même lignée, en 1987, il décore à Ellezelles, une cabine électrique évoquant les festivités locales.

L’amoureux du terroir

Jacques Vandewattyne est également largement reconnu comme ayant été un des animateurs essentiel du Pays des collines (région située en Wallonie picarde entre Ellezelles, Flobecq, Frasnes, Mont-de-l’enclus).
Avec d’autres amoureux du terroir, il crée le syndicat initiative d’Ellezelles, asbl fondée pour promouvoir le Pays des collines et sauver de la destruction le moulin du Cat sauvage.
Son profond attachement à la terre et aux gens lui permet de réaliser en 1970 l’opération Musée vivant à Renaix, précurseur de la célèbre Foire aux artisans d’Ellezelles (1971), la première du nom en Belgique. En 1972, il créé le Sabbat des sorcières d’Ellezelles et quelques années plus tard, en 1975, avec d’autres passionnés, il lance le Musée de la Vie rurale à Lahamaide.
C’est également un chroniqueur qui, dès 1970, a préservé par l’écrit les récits et les coutumes d’un autre temps traditionnellement transmis par le bouche-à-oreille. Il les a compilés dans « Les cahiers du folklore de la région des collines ».

Son œuvre

Les thèmes abordés

Dans son œuvre picturale, les fêtes et les paysages locaux dominent mais on y trouve aussi des arbres de Provence aux formes tourmentées, des chats malveillants, des lunes mystérieuses, etc. Il met aussi en image les contes et légendes qu’il recueille.

Le manifeste du Folkart

En 1974, il écrit le manifeste du Folkart qui prône la mise en valeur et la transmission des traditions populaires du Pays des collines.
Le manifeste a pour assertion que par le folklore l’homme moderne retrouve ses origines, il sait d’où il vient, il retrouve le droit d’être différent.

Le sentier de l’étrange

A partir de 1984, Jacques Vandewattyne place les premières statues échelonnant une promenade traversant la campagne ellezelloise. La plupart des œuvres installées le long du sentier sont tirées des contes et légendes du folklore ellezellois.
Sans faire de bruit, cette promenade de 6 kilomètres va acquérir une renommée dépassant de loin le Pays des collines. On estime à 20.000 le nombre de personnes empruntant annuellement le Sentier de l’Etrange.
Un concours de sculpture, la biennale de l’étrange, a été créée en 2004 pour enrichir les parties les plus pauvres du sentier tout en respectant l’esprit de son créateur.

Le jardin des pierres

Œuvre artistique moins connue de Watkyne. En s’inspirant du Facteur Cheval, il a mis en chantier son jardin des pierres, plutôt brousse que jardin par ailleurs. Ce jardin lui a permis d’avoir l’espace nécessaire pour créer des sculptures tout droit sortie de son imagination. Il a notamment créé des immenses sculptures habitables (le couple Justin-Justine et Dolores, la femme enfantant dans la douleur).

Les entrées du diable

Au cours de sa vie d’artiste, Watkyne va peindre trois immenses toiles représentant le diable des collines entrant dans une ville et reprenant plus d’une centaine de portraits de personnalités variées, du monde politique et artistique. Le nom des toiles est un clin d’œil à « L’entrée du Christ à Bruxelles » de James Ensor.

L’entrée du diable à Ellezelles (1989) 

Toile de 4 mètres sur deux mètres. Au total, Jacques Vandewattyne a croqué 115 hommes et femmes en portraits ou en caricatures qui participent au mouvement de reconnaissance folklorique dont il est l’âme « diabolique ».

L’entrée du diable à Bruxelles (1990)

Toile de 3,5 mètres sur 1,80 mètre. Au total, 170 personnalités en portrait ou en caricature sont représentées.

L’entrée du diable à Paris (1995)

Toile de 3,5 mètres sur 1,80 mètre. Plus de 300 personnalités en portrait ou en caricature sont représentées.

Le sabbat des sorcières

Créé en 1972, le sabbat des sorcières est un spectacle en plein air évoquant des faits qui se seraient déroulés à Ellezelles durant le Moyen âge (l’arrestation et la condamnation à mort de femmes accusées de sorcellerie). Le spectacle a lieu chaque année, le dernier samedi de juin.

Asbl « Les Amis de Watkyne » 

Créée en 1997, l’ASBL « Les Amis de Watkyne » a pour but de faire la promotion de l’héritage artistique, de mettre en valeur le Manifeste du Folk Art, d’assurer la défense et la protection de l’originalité ainsi que de l’authenticité des œuvres de Jacques Vandewattyne, alias Watkyne.

L'association a de nombreuses activités à son actif. Elle réalise et apporte sa participation à des expositions. Depuis 1998 et les grands débuts de l’asbl "Au Clos Louis Charles" à Ellezelles et au Centre culturel de Quevaucamps, elle a été à Saint-Gilles, Enghien, Tournai, Rebecq, Flobecq, Tourcoing, Mouscron, La Hamaide, Mons, Bruxelles-Ville, Renaix…sans oublier des passages réguliers à Ellezelles notamment à l’Espace « Watkyne » ouvert en 2000 à la Maison du Pays des Collines.

L’asbl « Les Amis de Watkyne » est particulièrement attachée à deux œuvres majeures de l’artiste : le Sentier de l’Etrange et le Jardin des Pierres (de Watkyne). Parcouru annuellement par des milliers de personnes, le Sentier de l’Etrange, qui a fêté son 20ème anniversaire en 2004, constitue incontestablement un des fleurons touristiques du Pays des Collines. Différents projets de conservation et de mise en valeur du Sentier de l’Etrange ont pu voir le jour notamment grâce au « Contrat de Pays » initié par la Communauté française : la restauration des statues originales, le balisage et la parution d’un nouveau dépliant. Depuis 2004, l’asbl « Les Amis de Watkyne » a organisée un concours de sculpture intitulée « Biennale de l’Etrange » visant à enrichir certaines parties du Sentier de l’Etrange par des statues ayant trait à l’étrange et respectant l’esprit de son créateur. Sont venues ainsi enrichir la promenade, un diable-poubelle et un dragon de Patrick Jouret,  « idole » de Marie-Christine Leisen (1er prix) et « Princesse Anoure » de Brigitte Danse (2ème prix). En 2006, le jury de la deuxième Biennale de l’Etrange a attribué le premier prix au français Alexandre Meyer pour la série de totems à partir de troncs d’arbre. Le second prix est revenu au flobecquois Jean-François Massart qui s’est inspiré du bestiaire de Watkyne pour créer un ensemble de « picrîls » (chauve-souris en picard) en acier.

Le site www.watkyne.be permet par ailleurs de se familiariser avec le monde magique et étrange de l’artiste et relaye les activités de l’asbl.

Renseignement : Siège social : Paradis 17 à 7890 Ellezelles  068/54.42.17
claude.vandewattyne@skynet.be 
christian.pieman@ellezelles.be

 

Bibliographie

Les cahiers du folklore du Pays des Collines

Flobecq, 1970.  Album de collection, illustré de gravures sur lino.
Le Fiertel ou le Grand Tour de St.-Hermès, 1970.
Le Moulin du Cat Sauvage. Ellezelles, 1971.
Contes, Fauves et Sornettes du Pays des Collines, 1972.
Renaix et ses Fêtes des Fous,1973. Textes d’André Roekeloos, illustrations de J. Vandewattyne.
Ellezelles, Village élu du Folklore, 1982. Dix années d’activités des Amis du Folklore.
Quintine, la terrible Sorcière d’Ellezelles, 1983. Genre B.D.
Collines mystérieuses, Contes fantastiques de la Région des Collines, 1984.

Cartes postales en couleurs d’Ellezelles et du Pays des Collines.
Enquêtes (La sorcellerie : le diable, les sorcières, les procès, les mauvais livres, les sortilèges, les conjurations, les superstitions, les Collines chantent, le jeu du bricot, Souvenances d’î sale maraille, Glossaire d’Ellezelles, Contes et comptines du Pays des Collines, De brokes èt de chokes, Recettes du Pays des Collines, Brigands au Pays des Collines, les souterrains et les trésors, les croque-mitaines, les loups-garous, les nutons, les fantômes, les O.V.N.I.S., coutumes étranges, les invocations des Saints, les guérisseurs, le spiritisme, la cabane Sylvie , Bôval…) tirées à 10 exemplaires (distribuées à la famille et à quelques établissements publics où elles peuvent être consultées).
Watkyne, l’œuvre artistique, 1999
Sur les traces de Watkyne, 2001
Le Sentier de l’Etrange, 2004
Dépliants en français (2002) et en néerlandais (2005) sur le Sentier de l’Etrange
Coffret inédit de 24 cartes postales sur le Sentier de l’Etrange et le Jardin de Watkyne (réalisé par Myriam Lanckmans avec la collaboration de Françoise Lison-Leroy, Jacky Legge et Pascal Lepoutte). DVD
Jacques Vandewattyne alias Watkyne. Les collines mystérieuses et l’œuvre diabolique : le miroir d’une région et de ses traditions, Ed. Province de Hainaut-Maison de la Culture de Tournai, 2011. 

 

 

Diables